MAP La sous-secrétaire d’Etat américaine à la Sécurité civile salue le modèle démocratique sénégalais MAP Crise humanitaire au Soudan: Washington annonce une aide de 315 millions de dollars MAP Le Maroc disposé à élargir les domaines de sa coopération avec Madagascar (M. Bourita) MAP Cameroun: un gendarme tué et quatre autres blessés dans une attaque de Boko Haram ANP Le Ministre de l’Agriculture et de l’Elevage s’enquiert de la situation pastorale dans le Nord-Tahoua AGP Guinée : 172199 candidats affrontent les épreuves du Brevet d’Etudes de Premier Cycle AGP GUINÉE/MÉDIA : DEUX COMMISSAIRES DE LA HAC SUSPENDUS POUR FAUTE LOURDE (COMMUNIQUÉ) AGP Guinée/Tribunal Militaire : 10 ans de prison requis contre le Général SadibaKoulibaly AGP Guinée/Collectivité :Les 356 communes rurale et urbaine du pays dotées en équipements informatiques par l’ANAFIC ANG Telecomunicações/Ministro diz que o projeto do Cabo submarino “Amilcar Cabral” vai reforçar a integração da Guiné Bissau ao mundo global

Deux générations sur scène pour célébrer les 50 ans de l’orchestra Baobab


  11 Mars      62        Musique (520),

 

Dakar, 11 mars (APS) – L’orchestra Baobab, réputé orchestre des années 1970, a célébré, vendredi soir, au théâtre national Daniel Sorano de Dakar, ses 50 ans d’existence avec de prestations inédites entretenues par un savant mélange entre de jeunes et d’anciens musiciens de ce groupe mythique, a constaté un reporter de l’APS.

Les nouveaux leads vocaux du groupe Papito Koita fils de Mountaga Koita et Alpha Dieng fils de feu Ndiouga Dieng ont revisité le vieux répertoire du groupe distillant par moment de nouvelles chansons telles que ‘’Baobab 50 ans’’, un titre prévu dans le prochain album en gestation ou encore ‘’Djirim extrait de l’album ‘’Made in Dakar’’ (2007).

‘’Comme on dit que c’est la nouvelle génération, nous avons voulu changer. On a tellement écouté les anciens morceaux, qu’on sait dit, qu’il faut faire un petit changement avec cette génération’’, explique le chef d’orchestre Thierno Koité.

Au total, six à sept morceaux ont été joués sur les treize programmés avec une touche de modernité même si le style du groupe est toujours conservé.

Le public pas très nombreux parmi lesquels on peut citer les anciens ministres Abdou Fall, Balla Moussa Daffé, etc.

Les noms des défunts membres de l’orchestra Baobab à qui cet anniversaire est dédié ont souvent été cités. Il s’agit de Rudy Gomis, Balla Sidibé, Attisso Barthélémy, Ndiouga Dieng, Thione Seck, Issa Cissokho ou encore Ablaye Mboup.

Certains artistes programmés tels que Cheikh Lo, Carlo D ou encore Souleymane Faye ont brillé par leur absence au moment où d’autres comme Baaba Maal, Oumar Pène, Ismaïla Lo, Vieux Mac Faye, le Koriste Baboulaye Cissokho ont tenu à faire le déplacement pour marquer l’évènement.

‘’Le Baobab est toute notre vie. Ils nous ont donnés goût à vouloir faire de la musique surtout de la musique moderne. Baobab nous a montré le chemin. Quand je suis arrivé à Dakar, c’est l’un des groupes que m’a vraiment inspiré parce que j’ai connu Ablaye Mboup en peu de temps, après c’est Ndiouga, Thione Seck…’’, a indiqué le lead vocal du Dandé Lénol.

Pour Baaba Maal qui a chanté sur le morceau ‘’Fouta woricam’’, ‘’le Sénégal connait un certain Baobab, mais le monde connait un autre Baobab d’un très grand niveau avec leur mélodies et rythmes accessible à toute génération’’.

Quant à Oumar Pène qui a entonné le morceau ‘’Souvenirs’’ avec Papino Koité, il s’est dit concerné par cette célébration des 50 ans du Baobab, car son groupe le Super Diamano aussi commémore son cinquantenaire.

‘’J’entretiens de très bon rapport avec les anciens du Baobab même ceux qui ne sont plus là. Ils méritent que l’on soit tous là pour partager ce moment aussi important pour la musique au Sénégal et éventuellement rendre hommage à mes amis’’, fait-il savoir.

‘’Ce qui est intéressant il y a des anciens qui sont là accompagnés par leur propre progéniture, ce qui est extraordinaire deux générations qui jouent ensemble ce qui est très rare de nos jours, cela devrait inspirer certains. L’ambiance a beaucoup changé, le rythme est toujours là, les jeunes continuent le même cachet’’, poursuit l’interprète de ‘’Bana’’

Le ministre Balla Moussa Daffé qui a tenu à venir pour la mémoire des disparus Balla Sidibé, Rudy Gomis, Issa Cissoko, Ndiouga Dieng, Attisso a salué cette succession assurée au Baobab.

‘’Ce qui m’émerveille, c’est que leurs enfants ont complètement pris la relève. Quand j’entends Alpha Dieng avec son frère Momo, on dirait que Ndiouga Dieng est parmi nous. C’est un orchestre qui réveille nos sentiments d’enfance quand on allait au Baobab, au stars Band, cela nous replonge dans cette atmosphère d’insouciance, avec une musique que l’on ne reproduit plus’’, témoigne-t-il.

L’orchestra Baobab sera en tournée européenne à partir du mois de juin, car dix-neuf dates sont déjà calés, indique le chef d’orchestre. Un album est aussi en gestation, selon lui.

Dans la même catégorie